Acheter le maillot
L O A D I N G

Poupou-Larité

Raymond Poulidor (décédé le 13 novembre 2019 à 83 ans), fut l'un des grands cyclistes sur route du XXe siècle et, s'il n'a jamais remporté le Tour de France, il est resté le plus aimé du public français.

Poulidor a pris 14 fois le départ du Tour de France, en a terminé 11 et est monté huit fois sur le podium à Paris, mais n'a jamais porté le maillot jaune, pas même pour une journée.

1962
Le premier Tour
Poupou prend le départ de son premier Tour de France - avec une main cassée ! Il a néanmoins terminé troisième.
1964
le duel des coudes
Finale au Puy de Dôme. Poulidor et Anquetil montent épaule contre épaule. Poupou attaque trop tard et devient deuxième à Paris avec un écart de 55 secondes.
1965
le deuxième encore
Avec Felice Gimondi, Poupou termine une nouvelle fois deuxième du Tour. 2:40 minutes le séparent de la victoire finale.
1974
le canibale
Après des troisièmes places en 1966, 1969 et 1972, Raymond Poulidor termine deuxième pour la troisième fois, derrière le cannibale Eddy Merckx.
1976
La dernière Grande Boucle
Pour la première fois, Poupou participe à la Grande Boucle. A l'âge de 40 ans, il termine une nouvelle fois troisième.
Un monument, une icône. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point il était aimé en France. Chaque année, je l'ai vu à nouveau avec le Tour de France. La France aimait son charisme. J'ai rarement rencontré une personne aussi charismatique.

EDDY MERCKX

Le site champion

L'"éternel second" a en effet remporté 153 courses. En 1961, alors qu'il n'était encore qu'un professionnel de deuxième année, il a remporté Milan-Sanremo en solitaire sur la Via Roma. Il a ensuite remporté le Tour d'Espagne, Paris-Nice, le Dauphiné, les Championnats de France, la Flèche Wallonne et sept étapes du Tour de France.

Poupou et la grande boucle

Il se retire du cyclisme de compétition en 1977 et travaille dans la publicité pour le Crédit Lyonnais, qui sponsorise le maillot jaune lors du Tour de France. Il a ensuite fait partie de la caravane publicitaire, ne manquant qu'une seule édition, en 1987. Il manquera certainement encore plus au monde du cyclisme lors du Tour de France de cette année, la course qui l'a rendu si populaire.

Petit-fils Mathieu van der Poel continue l'histoire

Aujourd'hui, 45 ans plus tard, c'est à son petit-fils et à l'équipe Alpecin-Fenix de poursuivre le rêve jaune et d'honorer et dire "Merci Poupou".

Rencontrez Mathieu